#BAASDEF LAND: une installation éphémère de Vadim Sérandon - 24 septembre 2011 

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

 

"Mon travail, plastique est très lié au langage, ou plutôt aux langages, c'est à dire aux mécanismes qui sont mis en route dans la perception de ce qui nous entoure. On sait que quand on lit un texte, notre cerveau reconnaît les mots et leur sens pour une compréhension rapide. Il en est de même pour les images...
La question que pose se projet est la limite de la perception cognitive: à partir de quel niveau de définition une image peut être comprise (ou non).
L'avènement de la photo numérique me donne des outils qui permettent de tester cette limite.
Les images obtenues deviennent naturellement un matériel esthétique à travailler pour lui même".

Vadim Sérandon

 

Le travail sur façade engagé ici utilise un camaieu de couleurs environnantes qui se fait presque monochromatique. Les vitrines investies sont celles d'un magasin abandonné au 29 rue fontange. Les dos de panneaux ronds de la même rue pixelisent un paysage, par transparence, sur le même principe, qui étend la gamme colorimétrique.

 

 

Galerie du montage et de l'installation Bassdef Land